Catalogue OAI du consortium CAHIER

Anne-Marie Gigon

Anne-Marie Gigon 29-04-1916

1916
20172018
Giancarlo Luxardo (édition)
Praxiling, UMR 5267

La Mézierre samedi 29 avril 1916 Mon cher Jean Marie Je repond a tes deux lettres que jai reçu une le 20 et lautre le 27 je suis toujour contente quand je recois de tes nouvelles surtout que tu est toujour en bonne santé tant qua nous ont est tous en bonne santé pour le moment et je désire que ma présente lettre te trouve de mê me je ne comprent pas comment je me suis tronpé de secteur jaen ait fait une a mon frère avec la tienne jaurait mit son secteur par ne pas faire attention la pro chaine fois je ferait attention cest bien étonnant comme tu la reçu je tai envoyer un mandat mercredi dernier je ne sait pas si tu le recevras tu doit avoir un collit de papier et de chocolas comme lautre de partie de mercredi le même jour que ton mandat pour le temp il fait du beau temp cest jours ci mais aujourdui on a eu de lorage sa nest pas tombé beaucoup mais sa nous a détourbé un peut car il etait a re fourché dans le courtie massé il ont était obligé de senvenir il etait bien-tot 11 heure et il ont mit les chevaux a diné et puis il ont recommencé plus vite il ont fait lorge cette apré midi pas tout afait toute sil faisait beau temp demain on finirait cela car ont tâchera de faire le treffe mais il faudra du temp car cest bien mauvais a travaille car il y a des grosse mottes cest pas pré détre menue il y a déja beaucoup de monde qui coupe du treffe car beaucoup navait que des faillie navet mais nous ce que lon a de chance sest que lon a du nourrie il y en a point par chez nous qui en on autant, car ont na encore des lisette et on na encore bien pour 15 jour de navet on a coupé 6 bonne charté dherbe dans les prés ont en a encore bien deux a coupé sa nous fait du nourrie mais sa prendra sur le fin mais si ont ne lavait pas coupé sa aurait était pourrie car cétait versé partout la ou on coupe on a mené le vaux a la neuve ce matin chez guinar il pésé 136 livre il lon payé 12 sous nen voilà trois que je mêne je les ais tous vendu 12 sous celui a la neuve a rendu 81 fr 50c il aurait etait bon mais il avait etait 15 jours malade je croyer quil au rait créve il y avait a peu pré 15 jour quil etait plus vigoureux on na fait deux rayon de pomme de terre aujourdui je ne sais pas quand on feras les autres car les rayons ne sont pas fais le plan de lisette∗ commence a levé le son est bien chère et puis les marchant qui en ont pas il vaut 115 et 120 fr le mil et il monte tout le temp mes petit cochons que jai acheté sont bientôt gras, je voudrais bien que tu serais arrivé pour que jen tuerait un on na encore 2 morceaux de lart dans notre chanier on nen mange guerre on achète dautre viande et puis on mange des poulle car Aurelie et Françis aime beaucoup la viande de poulle. Je fini ma lettre en tembrassant de loin et en attendent le moment de pouvoir le faire de plus prés. ta femme qui taime et qui ne cesse de penser a toi Anne Marie Gigon je nai point reçu le papier a cigarette a Pierre Larché que tu me dit