Catalogue OAI du consortium CAHIER

Marc Michel Rey

Lettre de Marc Michel Rey à Pierre Rousseau

1771
2018
Bahier-Porte, Christelle (édition)
Vial-Bonacci, Fabienne (édition)
Université Jean Monnet

Amsterdam, 19 mars 1771 Votre obligeante lettre, Monsieur, du 13 courant m’est parvenue que j’etois en compagnie ou il y avoit mes compagnons de voyage, je leur ay lu ce que vous avés la bonté de me dire d’obligeant a ce sujet ; si j’etois seul je croirois ne pas vous incommoder, mais 4 personnes c’est tout un autre affaire ; il en arrivera ce qui pourra et Dieu pourvoira a tout. Je mande aujourd’huy à Mr Panckoucke que le voyage reste toûjours fixé au 3 d’avril pour etre chez vous le 10. Ma compagne de voyage ayant des liaisons à Liege son mari c’est chargé de la voiture, ainsi que nous la trouverons prette, mais j’irai loger chez Mr Fontaine sous vos ospices dont je me suis toûjours bien trouvé. Mon dessein est d’entrer en Suisse par le Comté de Neufchatel, je crois que c’est le plus court et de my arrêter, de la je verrai et je suis en pays de connoissance il n’y a que la route de Liege chez vous que je ne connois pas, que je crois mauvaise, mais qui me paroitra douce m’aprochant de vous. Ma femme est très sensible a votre souvenir ainsi qu’à celui de Madame a qui nous presentons nos obeïssances, mon fils n’est pas moins sensible a ce que vous lui dites et vous presente ses respects. [2] J’ay ecrit aujourd’huy à Mr Peusch pour qu’il fasse recevoir chez moi les payement de l’avertissement en question dont je vous porterai le reçeu. Je désire ardemment, Monsieur, de vous trouver en parfaite santé ainsi que toute votre famille et j’ay l’honneur d’être sans reserve Monsieur / votre très humble et très / obéissant serviteur. Rey Le 19 mars 1771